Afficher l’article

La prise de probiotiques a plusieurs effets positifs sur l’intestin et son microbiote

  • Vidéo
  • 8 min

Que sont les probiotiques ?

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont pris en quantités adéquates, offrent à l’hôte des bénéfices pour la santé.1 Les probiotiques les plus fréquemment utilisés peuvent être des bactéries ou des levures.1

 

Pourquoi les probiotiques sont-ils bénéfiques ?

Le bénéfice des probiotiques dans le fonctionnement intestinal est lié à leur influence sur le microbiote.1

Le microbiote est constitué de milliards de micro-organismes, vivant une relation mutuellement bénéfique avec l’intestin.1 Ces micro-organismes se trouvent principalement dans le côlon et favorisent notamment la stimulation de la fonction immunitaire et la fermentation des substrats qui contribuent à la nutrition des cellules de l’hôte.

Le microbiote intestinal est introduit dès la naissance, principalement grâce à la mère mais également grâce à l’environnement.2 Le microbiote qui est présent après la naissance change au cours des trois premières années de vie et atteint une composition « stable » à l’âge adulte.3 Cependant, au cours de ces premières années, la composition du microbiote établi est influencée par des facteurs, notamment l âge gestationnel, le mode d’accouchement, le choix de l’allaitement maternel ou du biberon, l’exposition à des antibiotiques ou des maladies de courte durée.2 Les perturbations de la diversité du microbiote au cours de ces premières années peuvent entraîner des allergies et de l’obésité plus tard dans la vie.3

Chez l’adulte, la diversité et la composition de la flore intestinale peuvent être affectées par de nombreux facteurs, notamment le régime alimentaire, l’exposition aux médicaments (par ex. les antibiotiques), la maladie et l’âge.3 Il peut en résulter de la diarrhée, des affections inflammatoires et une prolifération de bactéries pathogènes.4

Les probiotiques agissent en affectant positivement l’écosystème de l’intestin.1 Ils créent pour cela un environnement qui favorise la croissance et la reconstruction du microbiote intestinal normal, en améliorant la physiologie intestinale (y compris le développement de la barrière muqueuse, qui empêche les bactéries pathogènes d’accéder aux cellules), en digérant les aliments ou en stimulant le système immunitaire (y compris en augmentant la sécrétion d’anticorps pouvant cibler les bactéries pathogènes).1,3

(Code interne : 20.20)

Comment choisir un probiotique ?

Les probiotiques existent sous différentes formes: les aliments fermentés, les compléments alimentaires et les médicaments (Tableau 1).

Tableau 1 : Les différents types de probiotiques et leur classification.
(Code interne : 20.60)

Un probiotique ne doit pas être confondu avec un prébiotique, qui est un ingrédient fermentescible (généralement des glucides non digestibles) qui constitue une source d’alimentation pour le microbiote et les probiotiques.1 Par exemple, le lait maternel et les sucres présents dans certains fruits comme les bananes sont des prébiotiques.1 Il ne doit pas non plus être confondu avec les postbiotiques, produits ou métabolites produits par des bactéries qui offrent également des bénéfices pour la santé, mais qui ne sont pas des organismes vivants.7

La classification d’un probiotique comme médicament, nourriture ou complément alimentaire reflète également le niveau de preuves cliniques concernant son efficacité et sa sécurité d’emploi.3 Un aliment ou complément alimentaire probiotique n’exerce pas d’action thérapeutique, mais peut avoir des bénéfices pour la santé.3 Un aliment probiotique est consommé dans le cadre d’un régime équilibré, tandis qu’un complément alimentaire probiotique vise à compléter un régime alimentaire normal.3

Un médicament probiotique signifie que l’on dispose de preuves cliniques strictes démontrant son bénéfice pour la santé et son action curative ou préventive.8

L’étiquetage d’un probiotique peut ne pas décrire toutes les souches qu’il contient9, c’est pourtant très important de connaître ces informations car certains probiotiques offrent des bénéfices pour la santé différents selon les souches, et toutes les souches ne bénéficient pas du même niveau de preuve clinique démontrant leur bénéfice pour la santé.3,8

De plus, les probiotiques peuvent être fabriqués différemment, nécessitant des conditions de conservation différentes et ils peuvent contenir un nombre de souches différent.1 Certains probiotiques peuvent être altérés par des antibiotiques10, et d’autres peuvent ne pas survivre aux conditions difficiles de l’estomac3 et sont donc moins en contact avec l’intestin.1 Par exemple, une espèce bactérienne que l’on retrouve fréquemment dans des produits laitiers fermentés (Lactococcus lactis) présente une sensibilité élevée à l’acide et à la bile et ne survit que peu de temps dans l’intestin.11

Conseil : Choisissez un probiotique en fonction de sa qualité de fabrication, de sa durée de conservation, de la présence d’une description appropriée des espèces/souches qu’il contient, et pour lequel on dispose de preuves cliniques solides.8

Pourquoi Saccharomyces boulardii CNCM I-745 est un bon choix de probiotique ?

Saccharomyces boulardii CNCM I-745 est une souche unique de levure probiotique. Il s’agit du premier médicament probiotique enregistré et il offre plusieurs bénéfices gastro-intestinaux.3 S. boulardii CNCM I-745 présente de nombreux avantages qui en font un probiotique approprié, par exemple :

  • Il est naturellement non sensible aux antibiotiques et peut donc être pris en même temps que les antibiotiques10 ;
  • Il tolère la nature acide de l’estomac, ce qui signifie qu’il peut survivre et passer dans l’intestin4 ;
  • Il se développe à température corporelle humaine (37 °C) contrairement aux autres levures probiotiques4 ;
  • Il ne colonise pas l’intestin de façon permanente, ce qui signifie que l’équilibre normal du microbiote n’est pas perturbé par sa présence.4

S. boulardii CNCM I-745 possède des preuves cliniques solides démontrant son efficacité, notamment :

  • la stimulation des réponses immunitaires pour prévenir la colonisation par des bactéries pathogènes  pouvant entraîner une perturbation de la diversité de la flore intestinale normale4 ;
  • l’action sur des espèces bactériennes pathogènes  comme Clostridium difficile pour prévenir la prolifération ou prévenir l’activité des toxines3 ;
  • le traitement de la diarrhée aiguë associée à une infection1 ;
  • le rétablissement de la diversité normale du microbiote suite à une perturbation comme un traitement antibiotique.4

En raison des preuves cliniques solides,

Saccharomyces boulardii CNCM I-745 est recommandé par des directives internationales
sur l’utilisation de probiotiques pour traiter, prévenir et guérir la diarrhée.1,12-17

 

 

Code interne : 20.57

Références

  • 01 . Guarner et al. Probiotics and prebiotics. World Gastroenterology Organisation Global Guidelines. February 2017. https://www.worldgastroenterology.org/guidelines/global-guidelines/probiotics-and-prebiotics/probiotics-and-prebiotics-english. Last accessed 14th November 2019.
  • 02 . Butel, MJ, Waligora-Dupriet AJ, and Wydau-Dematteis, S. The developing gut microbiota and its consequences for health. Journal of developmental origins of health and disease. 2018; 9(6): 590-597.
  • 03 . Joly, F et al. Gut Microbiota: A full-fledged organ. 2017. Marteau, P and Dore J (Ed.). Paris: John Libbey Eurotext.
En savoir plus Afficher moins
  • 04 . More MI, and Swidsinski, A. Saccharomyces boulardii CNCM I-745 supports regeneration of the intestinal microbiota after diarrheic dysbiosis–a review. Clinical and experimental gastroenterology. 2015; 8: 237.
  • 05 . Terefe, N. Food Fermentation. Reference Module in Food Science. Elsevier. 2016. ISBN 9780081005965. Pages 1-3. https://doi.org/10.1016/B978-0-08-100596-5.03420-X.
  • 06 . De Simone, Claudio. The unregulated probiotic market. Clinical Gastroenterology and Hepatology. 2019; 17(5): 809-817.
  • 07 . Aguilar-Toalá JE, et al. Postbiotics: An evolving term within the functional foods field. Trends in Food Science & Technology. 2018; 75: 105-114.
  • 08 . Kolacek S, et al. Commercial probiotic products: A call for improved quality control. A Position Paper by the ESPGHAN Working Group for Probiotics and Prebiotics. Journal of pediatric gastroenterology and nutrition. 2017; 65(1): 117-124.
  • 09 . Recommendations of AGA. https://www.gastro.org/practice-guidance/gi-patient-center/topic/probiotics/choosing-the-right-probiotics. Last accessed 20th January 2020.
  • 10 . Neut C, Mahieux S, and Dubreuil LJ. Antibiotic susceptibility of probiotic strains: is it reasonable to combine probiotics with antibiotics? Medecine et maladies infectieuses. 2017; 47(7): 477-483.
  • 11 . Marteau P, Shanahan F. Basic aspects and pharmacology of probiotics: an overview of pharmacokinetics, mechanisms of action and side-effects. Best Pract Res Clin Gastroenterol 2003 ;17 : 725-740.
  • 12 . Cruchet et al. The Use of Probiotics in Pediatric Gastroenterology: A Review of the Literature and Recommendations by Latin-American Experts. Pediatric Drugs. 2015; 17:199-216.
  • 13 . Szajewska H, et al. Probiotics for the prevention of antibiotic-associated diarrhea in children. Journal of Pediatric Gastroenterology and Nutrition. 2016; 62(3): 495-506.
  • 14 . Malfertheiner P, et al. Management of Helicobacter pylori infection—the Maastricht V/Florence consensus report. Gut. 2017; 66(1): 6-30.
  • 15 . Cameron D, et al. Probiotics for gastrointestinal disorders: proposed recommendations for children of the Asia-Pacific region. World journal of gastroenterology. 2017; 23(45): 7952.
  • 16 . Ghoshal UC, et al. The role of the microbiome and the use of probiotics in gastrointestinal disorders in adults in the Asia‐Pacific region‐background and recommendations of a regional consensus meeting. Journal of gastroenterology and Hepatology. 2018; 33(1): 57-69.
  • 17 . Guarino A, et al. European Society for Pediatric Gastroenterology, Hepatology, and Nutrition/European Society for Pediatric Infectious Diseases evidence-based guidelines for the management of acute gastroenteritis in children in Europe: update 2014. Journal of pediatric gastroenterology and nutrition. 2014; 59(1): 132-152.
Chercher le nom de marque dans
votre pays
Nous sommes présents dans plus de 90 pays
Questions similaires
  • Quels facteurs peuvent influencer mon microbiote ?
    EtendreRéduireEn savoir plus
  • Comment les antibiotiques affectent-ils mon microbiote intestinal ?
    EtendreRéduireEn savoir plus
  • Pourquoi les probiotiques sont-ils bons pour ma flore intestinale ?
    EtendreRéduireEn savoir plus
Vous êtes
Pays
Choisissez votre langue